Soutenez nos projets

Bordacarre-copie-3.jpg

    Quelles sont les forces qui poussent un homme dans le processus de la barbarie ?

Le dernier survivant d’une guerre civile revit les événements.
Son enfance pacifique, dans un milieu où règnent des tensions confessionnelles entre deux clans : les Adamites et les Zélites.
Un jour, la guerre éclate : exécutions, injustices. Le jeune homme passe au travers des événements, innocemment.
Les deux clans s’affrontent. Appartenir à l’un ou à l’autre devient un péché originel, une tache dont on ne peut se débarrasser.
Le dernier mâle en vie,  l’ultime milicien danse sur les ruines. En une économie vitale de ses faibles ressources, il tente de reconstituer une logique des événements. Mais sans cesse, il est renvoyé à la déraison. Cet homme - mémoire des hommes - revit la chute : la haine, les amours balayées, la croyance en un Dieu vengeur, les victimes devenues bourreaux, la fuite vers le néant...

-------------------------------------------------
« Sur les ruines d’une guerre sans nom, le dernier homme en vie raconte l’universelle folie humaine. Dans ce dérangeant monologue signé Adel Hakim (mis en scène par le Théâtre de l’Olivier), le mal ne montre que son visage ordinaire, le plus effrayant aussi : celui de la banalité. »  G.C. L’Express
« Avec des mots simples, très peu d’effets scéniques et une intense intériorisation de la situation, Olivier Bordaçarre incarne, dans « Exécuteur 14 », avec conviction et talent, ce personnage  emblématique des  temps modernes. »  Christian Gattinoni – France Culture
--------------------------------------------------
 
Olivier Bordaçarre, écrivain, comédien et metteur en scène.
A été formé auprès de Sylvie Haggaï, Ariane Mnouchkine, Alain Gintzburger, Elisabeth Chailloux, Mario Gonzalez,
Il joue les textes d’auteurs tels qu’Adel Hakim, Jean-Claude Grumberg, Pasolini, Danielle Sallenave, Charles Juliet, Pinter, Rimbaud.
   
Il crée Le Théâtre de l’Olivier en 2000 et écrit ses propres créations :
En 2005, « Souvenirs d’école », « Confidences nocturnes », « Alfred et Gâpette »
« Gâpette et Bouchon », « Protégeons les hérissons », nouvelle publiée aux Editions de La Diseuse en 2007. « Le Matador » en 2008.
  
Olivier Bordaçarre est aussi romancier : « Géométrie variable »
et « Régime sec », ses deux premiers romans, ont été publiés par les Editions Fayard. « La France Tranquille » (Fayard Noir) est sorti en septembre 2011.
C’est en tant que romancier qu’il a été choisi par la Maison des Ecritures de Neuvy-le-Roi pour 5 mois d’une résidence soutenue par le CNL (juin – décembre 2011) pour l’écriture d’un roman.

Les projets théâtraux : reprise de « Exécuteur 14 » d’Adel Hakim (nouvelle mise en scène). Tournée de « Gâpette et Bouchon » et de « Protégeons les hérissons » 
   
Il développe d'autres projets de livres avec le poète Alain Héril. "Un Festin Nu", nouvelle accompagné de photographies, est sortie chez Tarabuste en décembre 2011.
Depuis 5 ans il est engagé en tant que lecteur professionnel dans l'aventure des "Mille Lectures d'Hivers"…

10€/8€
réservations : 02 47 66 25 65 ou arcades.institute@orange.fr
trouver arcades institute à Tours http://binged.it/sjdXuL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :