Soutenez nos projets

Publié par arcades-institute.over-blog.com

Arcades Institute et "Photofolies" présentent

 

la double exposition se tiendra du 22 septembre au 21 octobre du jeudi au dimanche de 15h à 18h >  

Samedi 29 septembre à partir de 18h30
Vernissage - Performance de Philippe Bréchet en présence de Nikita

 

Nikita-blog

Nikita nous propose une mosaïque cryptographique autour du traitement en noir et blanc de corps photographiés en studio.
A première vue, et ainsi que le suggère son titre, la série obéit à une démarche de déshumanisation. Elle est dictée par la volonté délibérée d’extraire les dos du champ humain. Car les dos offrent une matière malléable idéale pour faire œuvre de réification : ravalés - ou élevés?- au rang d’animal, d’objet, d’insecte, de créature non identifiable, ils peuvent se décliner à l’infini et devenir un échantillonnage de formes rares, une collection de spécimens étranges.
    Ces troncs de vie n’appartiennent plus aux individus qui les possèdent mais deviennent la  propriété de la photographe pour devenir ensuite celle de ceux qui les regarderont. Chacune des épines dorsales abrite une histoire troublante ou dérangeante et se vit comme une aventure graphique.
Mais, paradoxalement, la série peut aussi être lue comme étude profondément humaniste, une déclinaison du corps humain, une sorte de  répertoire, un catalogue médico-scientifique qui met en évidence la variété humaine,.
Or, avec les termes « déclinaison » et « répertoire », on arrive dans le domaine de la linguistique et de l'écriture. La disposition des corps en barrettes verticales ou horizontales (phrases) et leur regroupement en carré de 7 lignes (paragraphe), amène le spectateur à « lire » véritablement. On peut alors parler d'alphabet et de grammaire des corps.
Les dos, ainsi assemblés, constituent un langage articulé universel.

Echines, Arcades Institut, 2012

Brechet-blog.jpg

Philippe Bréchet a longtemps réalisé des photographies panoramique
depuis peu et toujours dans le cadre humble et amoureux de la nature
morte, il reprend
ses créations avec des compositions en light-painting. Il chatouille,
gribouille, chatouille les coins
de paysage qu'il affectionne et leur donne un autre visage, une
nouvelle peau, un nouvel ordre.

http://expressionsphoto.eklablog.com/

 

plan iti

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article